Logo
Logo

BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE

Né le 5 avril 1960 à Soavinandriana Itasy

Membre de la section I, Arts et Lettres, de l’Académie Malgache

Adresse professionnelle : Centre d’Art et d’Archéologie

Université d’Antananarivo

Espace Rarihasina, 45-47, avenue du 26 juin 1960 (ex. Imm. Réné Depui).

B.P. 4129.

ANTANANARIVO (101)

DOMAINES DE COMPETENCE

  • Histoire socioculturelle – Histoire de l’art – Anthropologie – Ingénierie et animation culturelles
  • Chronique culturel et critique d’art – Arts-plastiques – Formateur en tourisme culturel

Quelle maladie affecte donc celui qui ne peut exprimer ce qu’il ressent sans le projeter sur la matière?

Aussi loin que je puisse remonter le temps, me revient, puis me submerge comme un raz de marée, la souvenance de formes et de couleurs. Celles là même qui m’ont aidé, tout au long de mon parcours à définir et à tracer le contour de l’univers. Elles m’ont impressionné au point de déterminer toute ma logique taxinomique. Je m’en suis servi pour avoir des réponses à toutes les questions que je me suis posées. Elles se sont articulées pour me communiquer préceptes et concepts. Je m’en sers encore pour me situer par rapport à cet éternel étranger qui est moi. Je les invoque pour mesurer la distance qui me sépare de mon environnement. Variations chromatiques et plastiques, mon imaginaire est un espace dynamique où vont et viennent des images émouvantes, perpétuellement mouvantes. Rouge et flamboyant comme le feu attisé par le vent du sud-est, le temps coule sur mon corps, affecte tout mon être, comme une coulée de feu et de flamme en train de tout consumer sur son passage. L’espace et l’infini me renvoient à toutes les déclinaisons du bleu, couleur de l’âme, du spleen et de l’insondable. Les teintes brunâtres ou latéritiques de la glaise nourricière réveillent mes fibres paysannes. Le rouge-orangé du soleil couchant, dernier cri de défi du jour à la nuit, me ramène à l’émerveillement d’une soif assouvie. Chaud et doux est le pain-chaud doré, relevé par un bol de chocolat. Douce, comme la chaleur d’un après-midi de vacances qui me restitue le goût de ce premier baiser volé sous les pineraies. Même le miroitement de la rosée, tout en éclat et en transparence, me rappellent les larmes que j’ai versées pour un motif que j’ai oublié. L’absence et l’oubli peuvent également avoir des consonances chromatiques. Reformulées par la sensibilité, couleurs et formes deviennent musique dans ma mémoire. Les taches confuses se décantent, s’harmonisent et se structurent en symphonies où viennent flâner les âmes solitaires.


Fatal error: Call to undefined function copyright() in /home/vh/bemirayt/www/bemiray-tours.com/artiste.php on line 76